Bangkok

Le jeudi 7 juillet

Nous nous sommes levés à 4h15 ce matin (ouch… ça fait mal!) pour pouvoir prendre l’autobus et se rendre à l’aéroport. Après deux heures et demi de vol, on arrive à Bangkok. Encore une fois, on passe par les étapes de douanes, visas, argent à retirer et sortir de l’aéroport cette fois avec un taxi. On a trouvé l’auberge ou les filles avaient habité l’an dernier. C’est très bien situé, dans un coin plus tranquille, au bord de la rivière. Par la suite, nous avons marché jusqu’à la rue la plus touristique, bordée de bars et de vendeurs de rue. Bangkok est tellement plus pauvre et désorganisée que Hong Kong. Les gens sont pas mal moins bien habillés. C’est tellement pas cher ici. C’est la moitié de ce qu’on payait pour l’hôtel, la nourriture, l’internet.

Observations:

  • On peut manger partout (il y a des petits kiosques à chaque 2 pas), à peu près n’importe quoi, à toute heure du jour.
  • Les thaîlandais sont très souriants. Par contre, en tant que touriste, il faut faire attention aux attrapes car il y en a qui nous disent n’importe quoi pour avoir notre argent (spécialement les chauffeurs de tuk tuk)
  • J’ai découvert qu’il y a une multitude de choses qui se mangent (mais il y en a plusieurs que je ne veux absolument pas goûter!)
  • Le trafic est un peu cahotique… on conduit à gauche, comme les anglais.
  • Impossible de décoder le thaîlandais… ouf, quel alphabet!!!

Le vendredi 8 juillet

Ce matin nous nous levons tôt (il faut dire que nous avons reculé l’heure hier durant le vol). Nous sommes maintenant à 11 heures en avance sur Québec et 13 heures sur l’Alberta. Il fait un soleil radieux et en plus, il fait déjà chaud mais il y a une bonne petite brise. Nous prenons le déjeuner à l’hôtel… je mange 2 toasts au beurre d’arachides (MIAM!!!) et Marc-André prend un déjeuner aux oeufs. Nous partons ensuite à l’aventure, tout d’abord vers le bord de la rivière ou nous voulons prendre un bateau navette pour nous rendre au palais royal. Il y a plusieurs bateaux navettes tout le long de la rivière et le système est assez facile à comprendre (et pas cher du tout 50 cents par voyage). On y arrive quelques minutes plus tard mais le palais est fermé pour la journée pour cause de cérémonie spéciale. On décide d’aller visiter un temple tout près (Wat Pho). C’est un gros complexe ou il y a plusieurs bâtiments à voir. Aussi, ce temple est célèbre pour son bouddha géant allongé sur le côté.

On retourne ensuite à la rivière pour visiter un autre temple, situé à peu près en face mais sur l’autre berge (Wat Arun). Celui-ci est tout en hauteur et on peut y monter. Les marches sont extrêmement hautes et à pic. Non recommandé pour ceux qui ont le mal des hauteurs!!! Par contre, quelles belles photos on peut faire de là-haut.

On prend un bon dîner dans un tout petit restaurant après cette visite. Quelle merveille cette nourriture thaîlandaise. On se régale, il n’y a pas de doute. Finalement, on reprend le bateau pour revenir à notre quai initial.
En fin d’après-midi, nous retournons à l’auberge pour faire une petite sieste. On est en vacances après tout alors il faut se reposer aussi! On repart vers 18h00 pour se rendre sur une rue assez touristique ou nous arrêtons prendre une bière sur une terrace. Ça fait du bien de s’asseoir. Puis nous marchons de nouveau pour trouver un beau petit restaurant sur le bord du canal, pas loin de notre auberge. Je sais que je me répète mais la nourriture est divine! Toutes ces saveurs dans l’assiette sont merveilleuses. Pour la premiere fois depuis que nous sommes en Thailande, il y a un gros orage qui frappe. La pluie déferle… le déluge en un éclair. Nous restons simplement assis au petit restaurant (extérieur mais couvert par une bache) et attendons que ça passe avant de repartir à l’auberge.

le samedi 9 juillet 2011

Aujourd’hui nous avons decidé d’aller au plus gros marché de Bangkok, qui est un marché de fin de semaine seulement. Selon le guide touristique Lonely Planet, le marché Chatuchak compte 15 000 petits kiosques et son affluence est d’environ 200 000 visiteurs par jour. Vous pouvez imaginer la scène! Nous nous y rendons en tuk tuk et pas question de les laisser fixer un prix exhorbitant. Nous décidons d’abord et marchandons clairement ensuite (et ça fonctionne!). Le marché est à environ 15 km de notre auberge alors c’est un bon tour en tuk tuk et ça nous donne l’occasion d’expérimenter le savoir-faire de ces conducteurs, qui se faufilent continuellement dans le trafic.

Wow… difficile de décrire ce marché! Si les bains de foule et la chaleur ne vous font pas peur, c’est la place à visiter la fin de semaine. IL Y A DE TOUT… des pires cochonneries aux plus belles pièces d’art, en passant par les bijoux, la céramique, le linge et même les meubles. Sans oublier la bouffe à chaque deux pas. L’endroit est littéralement un labyrinthe mais détrompez-vous, il y a une certaine organisation dans tout ce bazar. On peut même suivre sur une carte grêce aux numéros de sections. Une chance sinon n’importe qui pourrait s’y perdre. Nous y restons jusqu’à 14h00, ce qui n’est pas si mal sous cette chaleur. Juste pour vous le préciser, la sueur nous dégouline continuellement partout sur le corps et on boit sans arrêt une quantité phénoménale de liquide. Retour en tuk tuk, bien sûr (même marchandage, même prix!). On s’en vient des experts 😉

Retour dans notre petit quartier et recherche d’une clinique médicale. Rien de bien grâve mais Andrée doit faire vérifer des éruptions cutanées suspectes qui l’irritent depuis quelques jours (oui Stéphanie… je sais à quoi tu penses: souvenirs de Stockholm); verdict: allergie à la crême solaire! Disons qu’on s’en doutait mais il était tout de même prudent de vérifier. Après un petit repos à l’auberge, nous retournons dans le quartier touristique pour prendre une bière. L’orage déferle en soiree, comme hier en fait. Alors ça semble être ça la mousson. Soleil radieux en journée suivi d’un orage éclair en soirée. Nous soupons sur une terrasse à l’abri de la pluie et retour à l’hôtel assez tôt.

le dimanche 10 juillet

Encore une belle journée chaude et ensoleillée. Que nous sommes chanceux. Ce matin nous partons à la conquête du Palais royal et c’est par bateau navette que nous nous y rendons. Petite remarque: les filles, vous aviez raison… les bananes frites sont très bonnes! Nous arrivons parmi la horde de touristes. Tout d’abord, je dois faire la file pour louer une chemise vu que j’ai les épaules à découvert. On n’accepte pas le sarong (genre de morceau de tissu à tout faire) pour le haut du corps. Pendant ce temps, Marc-André fait la file des billets. On s’en tire assez vite et on commence notre visite des pavillons et édifices divers du complexe royal. On pourrait prendre des photos à chaque 2 pas tellement c’est beau à voir. Beaucoup de dorures et de fines décorations. Entre autres choses, nous avons vu le fameux Bouddha d’émeraude, qui est très vénéré par tous les thaïlandais.

Nous repartons vers l’heure du dîner et prenons de la nourriture à un des nombreux kiosques, en chemin. Puis un autre tour en bateau nous ramène au quai d’origine. Nous flânons dans un parc, à écrire des cartes postales. De retour à l’auberge, nous faisons notre lavage et repartons de plus belle.
Soirée plutôt habituelle: nous flânons dans les rues, à la recherche du souper et le ciel nous tombe sur la tête (eh oui, un autre orage en fin de journée, on s’y habitue vite).

le lundi 11 juillet

Ce matin nous marchons sous un ciel bleu pour nous rendre au parc Drusit ou il y a une série d’anciens bâtiments royaux (par exemple, la maison du grand-père du roi actuel). Nous visitons ces bàtiments en matinée, dînons sur place et remarchons tranquillement dans notre petit quartier.

Nous arrêtons à un autre temple (wat) en passant. Mine de rien, la journée passe car il est 15h00 à notre retour.

 

Demain, nous partons pour Koh Tao, une petite île dans le golfe de la Thaïlande, passer 5 jours pour apprendre la plongée sous-marine. Nous suivrons des cours pendant 3 jours.

Continue Reading

Hong Kong

Le 1er juillet

Hong Kong: pas de meilleur endroit pour débuter notre voyage! Tout bouge sans arrêt dans cette magnifique ville.
Ce qui frappe à premier abord, ce sont les néons partout. Il faut dire que nous sommes arrivés hier soir, après un long vol d’environ 13 heures. Méchant décalage horaire en plus: ici on est en avance de 14 heures par rapport à Edmonton. Imaginez combien on est sonnés en sortant de l’avion! Malgré tout, nous avons dormi un peu durant le vol et nous savons où nous allons. Alors nous embarquons à bord d’un autobus qui nous conduit en ville, plus précisement dans le quartier Kowloon, sur le continent, juste en face de l’île de Hong Kong. On ne sait plus ou jeter notre regard durant le voyage en autobus. Il y a tant à voir. En descendant, on se fait assaillir par des vendeurs de toutes sortes. Il faut être ferme et dire non clairement pour avoir la paix! Nous marchons 2 minutes parmi la FOULE pour arriver à l’auberge de jeunesse. Tout va bien, nous avons notre chambre, qui est décente et surtout, très bien située. On se couche tôt.

Le 2 juillet

Nous avons dormi quoique le sommeil a été un peu interrompu par des petites passes d’éveil. Nous nous levons tôt… plus capable de dormir. Nous partons en métro pour aller sur l’île de Hong Kong. Premier but: trouver l’ambassade du Vietnam pour obtenir des visas nécessaires pour y entrer. Pas de chance: on est samedi alors c’est fermé. On se rend ensuite à une des attractions principales: The Peak… une butte montagneuse que l’on gravit en tram et d’où on peut admirer les grattes-ciel de la ville. Pas de chance: le tram est brisé. Pas de probleme… on marche et on se promène dans les rues, il y a tant à voir. On se rend dans le quartier des affaires (Central Statue Square), puis on passe d’un marché à l’autre. Il y a du monde partout! Laville est fascinante car elle a deux facettes: un côté archi-moderne et un côté très traditionnel. Et tout le monde a les yeux bridés et les cheveux noirs (ou presque!). D’ailleurs, il y a quelque chose d’étrange à voir Georges Clooney et Julia Roberts sur de gros panneaux publicitaires!

Nous dînons dans un tout petit restaurant local ou on mange une assiette de riz collant avec des baguettes. On y arrive malgré l’inexpérience (merci Stéphanie pour ta leçon de dernière minute avec les baguettes!). Après avoir marché de plus belle, nous revenons à l’auberge: nous n’en pouvons plus, le sommeil nous gagne alors nous devons aller faire la sieste entre 14h30 et 16h30. C’est que ça tape ce décalage! Ensuite nous reprennons le métro pour nous rendre près du marché illuminé (Temple market). J’ai cependant fait d’abord un petit arrêt au marché de Jade pour acheter des petits souvenirs. La noirceur tombe peu à peu et nous commencons à déambuler dans les rues bondées et illuminées du marché. Pas mal de bric à brac. Ça ressemble à plusieurs marchés en Europe. Nous arrêtons prendre un souper de nouilles (encore des baguettes, désespoir 😉
On termine la soirée en remarchant jusqu’à l’hôtel. Coucher encore tôt (22h00).

Le dimanche 3 juillet

Nous avons passé une meilleure nuit. Lever tôt (pour Marc-André en tout cas). Aujourd’hui nous voulons visiter l’île de Lantau et son Bouddha géant. Nous partons d’abord en métro. C’est assez loin mais ça se fait tellement bien. Le métro est vraiment moderne et nous débarque sur l’île. Puis nous prenons un long téléphérique (digne de celui pour monter a Sunshine, dans les Rocheuses). Le plancher de notre cabine est en verre. Quelle vue… surtout que ça prend un bon 20 minutes pour arriver en haut des collines, qui sont couvertes d’une végétation plutôt tropicale, et d’une rare beauté. Une fois arrivé en haut, il faut monter 168 marches pour arriver au Bouddha géant. Vous pouvez imaginer la vue tout en haut.

Buddha

Ensuite nous prenons le bus pour nous rendre à l’autre bout de l’île, dans un petit village où nous allons prendre un traversier. Mais d’abord, dîner dans une terrace, sous un parasol, sur le bord de l’eau. Il fait beau aujourd’hui… et très chaud, très humide.
Nous prenons ensuite un traversier pour nous rendre sur une autre île: Cheug Chau Island. C’est une belle petite île de villégiature près de Hong Kong. Il y a des plages et les citadins s’y rendent pour échapper à la chaleur. Nous faisons le tour des petites rues très chaudes. Nous soupons sur le bord d’un quai et devinez quoi: nous mangeons des fruits de mer et du riz avec des baguettes! Marc-André goûte même à du calmar (avant de savoir que c’est du calmar!). Tout est délicieux! Départ de l’île en traversier à 18h30 pour revenir sur l’île de Hong Kong.

Cheun Chau

De là, nous devons changer de traversier pour retourner sur le continent. Nous y arrivons juste à temps pour voir le spectacle de sons et lumières présenté tous les soirs au-dessus de la baie. Et voilà, nous revenons tout juste à l’auberge pour faire de l’Internet.

Le lundi 4 juillet

Nous avions une mission ce matin: se rendre à l’ambassade du Vietnam pour aller chercher nos visas. Il fait toujours aussi beau et chaud (un tantinet humide 😉

Nous y arrivons à l’ouverture, soit à 9h30. Nous faisons la file; nous ne sommes pas les seuls. Pas de problème pour obtenir les visas. Prochaine étape, l’attraction majeure de Hong Kong: le tram pour se rendre en haut de la butte (The Peak). Wow, on comprend pourquoi c’est l’attraction majeure. On monte en tram à flanc de montagne pour arriver au sommet… au-dessus des grattes-ciel. La vue est imprenable!!! Surtout que le ciel est clair. C’est tout en haut que nous dînons, puis nous reprenons le tram pour redescendre.

Nous décidons alors de commencer à planifier notre journée de demain en allant acheter nos billets pour le traversier qui nous mènera à Macau. C’est sous un soleil de plomb que nous nous rendons au quai de départ. Tout fonctionne bien et nous pouvons continuer nos plans de la journée. Il est 14h30 et nous reprenons le métro pour nous rendre au nord ou il y a des marchés très spéciaux. Tout d’abord, le marché aux oiseaux. C’est un parc ou les gens amènent leurs oiseaux en cage pour leur faire prendre l’air: génial! On y vend aussi des oiseaux et des accessoires. Les petites cages sont presque des oeuvres d’art. Puis tout près, il y a le marché aux fleurs. Un régal pour les yeux et le nez! On continue quelques rues plus loin en traversant un autre marché (de bébelles style Dollorama) pour arriver au marché aux poissons. Là il y a une concentration de magasin d’accessoires et de poissons à vendre. Nous faisons un petit arrêt dans un salon de thé avant de reprendre le métro pour revenir au bercail.

Une autre journée passionnante, comme vous pouvez le constater. Avant de terminer, voici quelques observations sur Hong Kong:

Tout ce qui est Britannique est bien ancré ici: on conduit à droite, l’auto est sur la voie de gauche. Un peu mêlant avant de traverser la rue!!! Les magasins n’y font pas exception: M&S, Clarks, Body Shop, etc…

Les gens d’ici sont très disciplinés. Malgré les foules, personne ne se bouscule ou n’essaie de dépasser ou quoi que ce soit. Tout le monde attend son tour.

La vague d’obésite qui déferle sur le monde occidental ne semble pas être arrivée ici mais ça ne va sûrement pas tarder car les chaînes de restauration rapide (McDo, Burger King, KFC, etc) sont partout et semblent appreciées.

  • Le poulet et le canard semblent interchangeables dans les mêts… KFC devrait s’appeler KFD!
  • Les pattes de poulet se mangent (je ne sais pas comment par contre!!!)
  • Les échafaudages sont faits en… bambou! Et je parle de tous les échafaudages… même en hauteur!
  • Les noms des rues sont écrits en anglais et en chinois (une chance!)
  • Avec une seule carte (la carte Octopus), on peut utiliser les autobus, les tramways, le métro, les traversiers, et même payer dans certains restaurants.

Le mardi 05 juillet (journée à Macao)

Nous prenons le traversier rapide ce matin pour nous rendre sur une île pas trop loin de Hong Kong: Macao, qui est une ancienne colonie Portugaise. La traversée prend environ une heure et pour tout dire, Andrée la trouve longue car il y a pas mal de houle au départ et elle se sent mal en partant. Après les contrôles d’identité, nous sortons du port et prenons un pousse-pousse à bicyclette pour nous rendre aux ruines d’une cathédrale, en passant par le centre de la ville. Ici c’est comme un mini Las Vegas. Il y a une agglomération de casinos et les gens y viennent pour jouer pendant une journée ou passer des vacances.

Il fait un soleil de plomb (nous vous méprenez pas, on ne se plaint pas… on en profite car il ne fait JAMAIS aussi chaud à Edmonton). On visite (en marchant tranquillement), le site de la cathédrale, dont il ne reste que la façade), puis une forteresse tout près (transformée en musée) et finalement un ancien cimetière protestant. On redescend vers le centre en passant par un dédale de petites ruelles. On prend un petit dîner de nouilles en plein air (la dame est un peu frustrée après nous car on la paye en dollars de Hong Kong et elle voudrait des dollars de Macao ;-D). On se retrouve finalement dans une grande allée pavée et ouverte au centre de la ville. Ici on se croirait en Europe (les rues, les bâtiments, les scooters, etc).

On décide d’aller faire un petit tour à l’intérieur des casinos car après tout, c’est une des attractions principales de Macao. Mais quand on a vu les casinons de Las Vegas, on a tout vu (ou presque). On retourne finalement vers le port en marchant. Le bateau repart à 18h15, arrivée une heure plus tard. Soirée plutot tranquille; pouvez-vous croire qu’on est crevés le soir?!

Le mercredi 06 juillet

Dernière journée à Hong Kong et vu que nous y avons visité les principales attractions, nous décidons de prendre ça mollo. Nous n’avons qu’un but: prendre le plus long escalier roulant de Hong Kong. Celui-ci part au bas de la côte, tout près de la station de métro Central, et monte à flanc de montagne, parmi les rues de la ville. Vous me comprenez bien, je parle d’un escalier roulant extérieur, qui monte par sections sur une distance impressionnante et une élévation de 700 m. En plus, il est surélevé par rapport aux rues alors on se déplace avec vue panoramique. C’est génial. Le but est de faciliter le déplacement des citadins qui vivent à flanc de montagne. La ville est plutôt compressée et il y a pas mal de grattes-ciel construits assez haut. Alors ce moyen de transport est utilisé par pas mal de monde! Il faut dire que le déplacement en voiture n’est pas populaire ici et pas souhaitable non plus. Les transports en commun sont extrêmement bien développés. Alors une fois en haut, il faut redescendre à pied donc nous décidons de prendre un différent chemin et de couper à travers le Zoo et jardin botanique. Quelle bonne idée. Un vrai petit coin de paradis insoupconné au beau milieu d’une ville compressée! Nous prenons notre temps et profitons de cette belle marche. Nous y prenons notre dîner et continuons à descendre vers la rue principale, tout en bas.

Autre expérience plaisante: nous montons à bord d’un wagon de tramway. Ça aussi, c’est plaisant. On s’asseoie en haut et on a un tour de ville presque gratuit, encore une fois. Il nous amené jusqu’à l’hippodrome (nous ne l’avions pas encore vu). Retour au centre par le même moyen de transport puis marche à travers les rues avec un peu de magasinage (oui, il y a un H&M ici!!!). Finalement, c’est en métro que nous retournons à l’hôtel pour se reposer un peu avant le souper. Demain, nous partons en avion pour Bangkok!

Continue Reading

Préparatifs

Hong Kong, Thaïlande, Cambodge, Vietnam : 7½ semaines…

Quand nous avons planifié ce voyage, nous pensions avoir assez de temps pour visiter tout le continent. Mais à mesure qu’on lisait des guides touristiques, on réalisait qu’il y avait tant à visiter qu’on devrait se limiter à 4 pays seulement.
Ce sera la 1e fois qu’Andrée et moi partons tout l’été sans les enfants. Ceux-ci s’occuperont des chiens et de la maison.
Maintenant que les billets d’avions des vols intérieurs sont achetés, que les premiers hôtels sont réservés, que la grève d’Air Canada ne s’est pas concrétisée, nous sommes prêts à partir. Nous terminons le travail mercredi prochain et nous partons le lendemain matin : Edmonton – Vancouver – Hong Kong.
Sébastien a passé son audition samedi passé. Ça a bien été et il attend de savoir s’il est accepté ou non. Il est allé rejoindre Alexia au Nicaragua. Ils reviendront ensemble le 15 juillet après avoir voyagé un peu. Stéphanie sera alors en stage.

Nous n’apportons pas beaucoup de linge car nous voulons en acheter sur place. La température sera chaude, humide et on s’attend à des orages qui tombent fort mais pas longtemps.

Continue Reading