Krabi, Phi Phi & Phuket

1 août

Notre transport est tout arrangé pour la journée et le tout débute lorsqu’on vient nous chercher à l’auberge en van (7h30) pour nous amener au port afin de prendre le traversier de 9h. Rien de comparable à la dernière fois (la mer est calme), ce traversier nous laisse à Satun, en Thaïlande, d’où nous prenons le prochain transport soit un autobus à destination de Krabi. Nous y arrivons à 16h30. Krabi est une ville touristique qui

Continue Reading

Koh Tao

le mardi 12 juillet

Journée surprises!

C’est à 6h30 que nous entâmons cette journée spéciale… en effet, nous partons de Bangkok aujourd’hui pour nous rendre sur la petite île de Koh Tao, au sud de la Thaïlande. Nous avons bien hâte d’y aller car nous avons déjà réservé des cours de plongée sous-marine. Nous partons donc, avec nos gros sacs à dos (ça prend une certaine technique pour se déplacer avec aisance et rester en équilibre). En deux minutes, nous avons un taxi pour se rendre à l’aéroport municipal, au nord de la ville. Le conducteur est tellement habile, ça fait peur par moments de se déplacer si vite dans ce trafic.

Première surprise: en arrivant à l’aéroport, nous constatons sur l’écran des vols que le notre est annulé! C’est vraiment la première fois que ça nous arrive malgré tous nos voyages! Bon, alors Marc-André se démerde au comptoir et ça ne prend pas beaucoup de temps pour constater que la compagnie n’a aucune alternative à offrir à ses clients. Bon, alors il faut penser vite car nous sommes loin du centre-ville, loin de l’aéroport international (qui offrirait plus de possibilites) et vraiment, on ne veut pas vraiment manquer notre vacance de rêve. On nous attend pour 14h30 sur cette fameuse île afin de commencer le cours de plongée. Je fais le tour des autres compagnies et nous décidons d’embarquer dans un autre vol pour le sud mais pas pour notre île, qui semble hors d’accès vu son éloignement. Nouvelle destination: Sunat Thari (je vous mets au défi de trouver ça sur une carte). L’idée est de se rendre au sud quand même en espérant que nous profiterons du soleil et trouverons peut-être un autre endroit pour des cours de plongée. Malheureusement, le départ n’est qu’à 18h50 ce soir (moyen délai; il est 10h00 du matin).

Deuxième surprise: au lieu d’être en train de voyager en avion puis sur un bateau rapide, nous sommes en train d’attendre interminablement dans un tout petit aéroport minable (il n’y a rien ici!), Ça met notre patience à l’épreuve sauf que nous nous estimons encore très chanceux d’être en Thaiïlande, de prendre un vol et en plus, de partir vers le sud! 🙂
Nous finissons par dénicher un endroit pour faire de l’Internet à 10 min à pied de l’aéroport (oui, incroyable mais vrai: il y a un quartier grouillant de monde juste de l’autre côté de l’autoroute qui se rend à l’aéroport; mais mon dieu que c’est pauvre et délabré; et pourtant, ces gens sont tout aussi souriants qu’au centre-ville de Bangkok). En faisant de l »internet, nous décidons de réserver un hôtel pour notre arrivée à Surat Thani puisqu’il fera noir et que nous ne saurons pas vraiment ou nous serons. Bon, tout va bien: nous avons un vol et une chambre à l’autre bout. Sauf qu’il ne semble pas y avoir grand’chose à l’autre bout, d’après l’info sur Internet. Après une longue, longue attente, nous finissons par monter à bord de l’avion. Il est bondé mais le vol se déroule très bien. En fait, nous arrivons à notre destination en avance: il est 20h00 au lieu de 20h20 comme prévu sur les billets.

Troisième surprise: En descendant de l’avion, Marc-André attend les bagages pendant qu’Andrée part en quête de possibilités (eh oui, croyez-le ou non, nous n’avons pas encore abandonné l’idée de la belle île paradisiaque). Voici ce que la petite quête révèle: en partant directement de cet aéroport, on peut prendre un bus qui nous amène au quai et de là, on peut monter à bord d’un traversier de nuit pour se rendre devinez où? Sur la belle petite île de Koh Tao, là où on doit suivre notre cours de plongée. Ca y est; on achète les billets immédiatement et deux minutes plus tard, nous voici dans un autobus en direction du quai de Surat Thani. (Et oui les enfants… là je vous entend penser tout haut que vos parents ont du courage après tout!)

Quatrième surprise: Wow… je n’appelerais pas ça un traversier (en tout cas pas dans nos standards canadiens), J’appelerais plutôt ça un rafiot traversier. Et en plus, c’est étonnant de constater qu’il y a une foule de gens qui s’embarquent pour la traversée, qui débute à 23h00, pour arriver sur l’île à 7h00 le lendemain. Là je vous avoue que la moyenne d’âge des passagers (tous des touristes, en passant) est moins que la moitie de la moyenne d’âge entre Marc-André et moi (je vous laisse le soin de faire vos calculs). Alors dans le rafiot en question, il y a un grand dortoir rempli de matelas tous alignés sur le sol. Et sur deux étages en plus! (Oui, encore une fois les enfants, vous pouvez le croire, nous sommes vraiment montés a bord pour la traversée de nuit; et avec l’intention de dormir en plus!). Alors le rafiot part à 23h00 comme prévu et les lumières s’éteignent et les gens dorment… et nous aussi (comme prévu!).

Cinquième surprise: Nous nous réveillons à 6h00 le lendemain matin… AU PARADIS!!!

 

le mercredi 13 juillet:

Nous sommes sur notre île, en fin de compte, un peu fatigués mais heureux tout de même. Nous nous rendons immédiatement à l’école de plongée. Nous sommes les premiers arrivés de la journée et nous devons attendre jusqu’à environ 8h30 avant d’expliquer la situation car tout le monde dort encore. Nous débutons ensuite le cours de plongée car le temps est un peu compté pour nous vu le retard dans l’arrivée. Il faut d’abord visionner des vidéos, puis avoir des cours théoriques avec instructeurs. Ça dure tout le matin. L’après-midi se déroule en pratique dans la piscine avec tout l’équipement. C’est très amusant mais ça demande définitivement de la concentration et de la pratique. Pour terminer cette longue journée, nous avons encore deux vidéos à visionner et tout se termine finalement vers 18h00. Ce n’est vraiment pas difficile de se dénicher un restaurant sur le bord de la mer car c’est très touristique ici et toute l’infrastructure est là pour les touristes.

 

Nous nous couchons tôt!

le jeudi 14 juillet

Oui, c’est bien vrai: nous sommes toujours au paradis (ce n’est pas un rêve!).

 

Nous devons poursuivre les cours de plongée toute la journée pour les exigences du certificat. Alors ce matin, nous suivons le reste de la théorie et faisons un test écrit. Puis après diner, nous partons en bateau pour faire 2 plongées. Le ciel est plutôt gris mais il fait chaud. Le bateau nous amène d’abord au premier site de plongée. Nous sommes 5 personnes pour un instructeurs et un apprenti-instructeur. Nous descendons à 12 mètres de profondeur. Le plus difficile, c’est la descente des premiers mètres à cause de la pression qui doit être équilibrée dans les oreilles. Ça prend du temps et ça fait mal mais on y arrive tous. Une fois au fond, on pratique encore nos techniques et on part ensuite à la découverte du monde marin. Il y a beaucoup de poissons de toutes le scouleurs. Nous revenons à la surface après environ 30 minutes. Ça parait court mais vraiment, quand on plonge pour la première fois, c’est assez. Le bteau se déplace ensuite vers un autre site. Là il y a de la houle mais ça va quand même pour moi (qui ai une tendance au mal de mer). On retourne dans l’eau une deuxième fois, même profondeur. Après les quelques exercices, on repart en quête d’explorations. Là je vous avoue que le clou de cette plongée a été une belle tortue de mer qui se nourrissait paisiblement au fond pendant qu’on l’observait tous. Nous avons aussi vu une raie et pleins de poissons colorés. Il y a aussi eu une belle démonstration d’un poisson qui défendait son territoire en attaquant notre instructeur (rien de bien grave mais tout le monde préférait regarder qu’être la cible de l’attaque). En remontant de cette dernière plongée, le mal de mer a pris le dessus sur moi et mon estomac a tout rejeté avant que je remonte dans le bateau. Au moins je me sentais mieux après. Marc-André a eu la malchance d’expérimenter ce malaise (mais pour la première fois de sa vie) et il en a eu pour son compte car il s’est senti très mal jusqu’au retour au quai (il était littéralement vert). Ça a tout sorti avant qu’il descende… un autre qui s’est senti mieux après. 😉

On ne se couchera pas tard ce soir puisque la prochaine plongée est demain matin à 7h00!

le vendredi 15 juillet

C’est notre dernière journée de plongée pour obtenir notre certification. Il faut se lever tôt car on part en bateau à 7h30. Température stable, pas de vent, soleil. Nous partons à l’heure et nous rendons au site de plongée, qui est réputé pour ses gros bancs de poissons. C’est tout à fait vrai. Nous plongeons à 18 m, notre plus profond. Il y a des poissons partout autour de nous. Il y a énormément à voir, de tous les côtés. Nous remontons après 40 minutes.

 

Oh, j’ai oublié de préciser que nous avons tous les deux pris des comprimés pour le mal de mer ce matin alors tout va bien. Mais la mer est plus calme qu’hier de toute façon. Vers 10h00, le bateau se déplace au prochain site. Deuxième plongée, où nous observons, entre autres, deux raies et une murène. Le tout se termine avant l’heure du diner.

 

 

Ça fait du bien prendre une douche et relaxer en après-midi. Le ciel est partiellement couvert mais il fait chaud alors nous en profitons pour explorer l’île un peu. Nous nous rendons jusqu’au quai par où nous sommes arrivés sur l’île. Marc-André en profite pour goûter à une crêpe au nutella, préparée par un vendeur de rue. Délicieuse!

En soirée, nous allons visionner une vidéo de notre périple en mer car un gars de la place nous a suivi et a filmé tout le groupe. C’est intéressant à voir, surtout de revoir les poissons et la vie marine qui nous entouraient lors de nos plongées.

le samedi 16 juillet

Journée tranquille, mais qui commence par une courte visite à une clinique médicale pour soigner deux otites externes pour Andrée (manque d’habitude… c’est qu’on ne plonge pas souvent à Edmonton!).

Ce matin nous faisons une petite escapade en montagne pour nous rendre à un point de vue d’où l’on peut voir les deux côtés de l’île. La montée n’est pas trop longue mais il fait extrêmement chaud. D’en haut, on aperçoit la côte de la Thaïlande et de l’autre côté, les îles de Koh Phanghan et Koh Samui. C’est de toute beauté. Nous redescendons pour diner.

 

Nous profitons de la plage en après-midi. Ça a fait du bien de relaxer.

le dimanche 17 juillet

Difficile à croire mais c’est déjà notre dernière journée sur l’île de la tortue, Koh Tao de son petit nom. En effet, nous quittons l’île ce soir à 21h00 par le bateau de nuit. Nous nous levons tranquillement, pas de presse aujourd’hui. Petit déjeuner, lecture, flânage puis on va faire nos valises. On peut les laisser au bureau de l’école de plongée pour la journée.

Pour diner, nous goûtons aux fameuses soupes thaïlandaises, la mienne au poulet, choux et lait de coco, celle de Marc-André aux nouilles et poulet. Nous nous trouvons ensuite un beau petit coin de plage pour lire à l’ombre. Vers 15h00 nous nous deplaçons et Marc-André s’installe à un bar au bord de la plage tandis qu’Andrée s’en va se baigner. Ca passe les deux prochaines heures, puis on va prendre une douche avant de partir pour le quai. C’est une petite marche avec les sacs à dos mais on s’y rend facilement.

Le bateau est à quai et nous y laissons nos sacs avant de partir souper. Un autre délicieux repas et il est presque tant d’embarquer. Cette fois-ci le bateau est un peu mieux que la première fois… nous sommes couchés dans un grand dortoir sur l’étage supérieur, qui semble un peu plus propre que le dortoir de l’autre bateau. Toutes les couchettes sont occupées. Le bateau quitte le quai à 21h00, comme prévu. Les lumières s’éteignent et c’est le silence. La mer est calme mais le bateau tangue sensiblement malgré tout. Bonne nuit!

le lundi 18 juillet

Arrivée à bon port à l’heure prévue soit 6h00. On se trouve un taxi (pas trop conventionnel…. petite camionnette miniature pour asseoir des passagers à l’arrière) et on se rend à l’aéroport de Surat Thani en 40 minutes. Nous sommes les premiers arrivés pour le vol de 8h40.Nous avons donc amplement le temps de déjeuner avant le décollage, qui est pile à l’heure. Nous arrivons à Bangkok à 9h40. Nous connaissons déjà le coin de cet aéroport alors nous partons faire de l’Internet et manger en dehors avant de repartir. Nous trouvons l’information recherchée: il y a un bus entre les deux aéroports.
Nous repartons donc avec nos sacs à dos et attrapons l’autobus presqu’immédiatement. Il se rend à l’aéroport en 50 minutes ce qui fait que nous y arrivons vers 13h00. Là nous nous rendons au comptoir de la compagnie pour voir si on pourrait faire devancer notre vol, qui est à 8h40 ce soir. Ça fonctionne et on va partir à 17h40, ce qui fait vraiment notre affaire. Vol à l’heure et arrivée à Phnom Penh à 19h15 environ. La demande de visa et tous les controles à l’aéroport se font assez vite. On se rend à l’hotel, qui est situé en plein centre-ville. Il y a beaucoup à regarder durant le trajet.

Continue Reading

Bangkok

Le jeudi 7 juillet

Nous nous sommes levés à 4h15 ce matin (ouch… ça fait mal!) pour pouvoir prendre l’autobus et se rendre à l’aéroport. Après deux heures et demi de vol, on arrive à Bangkok. Encore une fois, on passe par les étapes de douanes, visas, argent à retirer et sortir de l’aéroport cette fois avec un taxi. On a trouvé l’auberge ou les filles avaient habité l’an dernier. C’est très bien situé, dans un coin plus tranquille, au bord de la rivière. Par la suite, nous avons marché jusqu’à la rue la plus touristique, bordée de bars et de vendeurs de rue. Bangkok est tellement plus pauvre et désorganisée que Hong Kong. Les gens sont pas mal moins bien habillés. C’est tellement pas cher ici. C’est la moitié de ce qu’on payait pour l’hôtel, la nourriture, l’internet.

Observations:

  • On peut manger partout (il y a des petits kiosques à chaque 2 pas), à peu près n’importe quoi, à toute heure du jour.
  • Les thaîlandais sont très souriants. Par contre, en tant que touriste, il faut faire attention aux attrapes car il y en a qui nous disent n’importe quoi pour avoir notre argent (spécialement les chauffeurs de tuk tuk)
  • J’ai découvert qu’il y a une multitude de choses qui se mangent (mais il y en a plusieurs que je ne veux absolument pas goûter!)
  • Le trafic est un peu cahotique… on conduit à gauche, comme les anglais.
  • Impossible de décoder le thaîlandais… ouf, quel alphabet!!!

Le vendredi 8 juillet

Ce matin nous nous levons tôt (il faut dire que nous avons reculé l’heure hier durant le vol). Nous sommes maintenant à 11 heures en avance sur Québec et 13 heures sur l’Alberta. Il fait un soleil radieux et en plus, il fait déjà chaud mais il y a une bonne petite brise. Nous prenons le déjeuner à l’hôtel… je mange 2 toasts au beurre d’arachides (MIAM!!!) et Marc-André prend un déjeuner aux oeufs. Nous partons ensuite à l’aventure, tout d’abord vers le bord de la rivière ou nous voulons prendre un bateau navette pour nous rendre au palais royal. Il y a plusieurs bateaux navettes tout le long de la rivière et le système est assez facile à comprendre (et pas cher du tout 50 cents par voyage). On y arrive quelques minutes plus tard mais le palais est fermé pour la journée pour cause de cérémonie spéciale. On décide d’aller visiter un temple tout près (Wat Pho). C’est un gros complexe ou il y a plusieurs bâtiments à voir. Aussi, ce temple est célèbre pour son bouddha géant allongé sur le côté.

On retourne ensuite à la rivière pour visiter un autre temple, situé à peu près en face mais sur l’autre berge (Wat Arun). Celui-ci est tout en hauteur et on peut y monter. Les marches sont extrêmement hautes et à pic. Non recommandé pour ceux qui ont le mal des hauteurs!!! Par contre, quelles belles photos on peut faire de là-haut.

On prend un bon dîner dans un tout petit restaurant après cette visite. Quelle merveille cette nourriture thaîlandaise. On se régale, il n’y a pas de doute. Finalement, on reprend le bateau pour revenir à notre quai initial.
En fin d’après-midi, nous retournons à l’auberge pour faire une petite sieste. On est en vacances après tout alors il faut se reposer aussi! On repart vers 18h00 pour se rendre sur une rue assez touristique ou nous arrêtons prendre une bière sur une terrace. Ça fait du bien de s’asseoir. Puis nous marchons de nouveau pour trouver un beau petit restaurant sur le bord du canal, pas loin de notre auberge. Je sais que je me répète mais la nourriture est divine! Toutes ces saveurs dans l’assiette sont merveilleuses. Pour la premiere fois depuis que nous sommes en Thailande, il y a un gros orage qui frappe. La pluie déferle… le déluge en un éclair. Nous restons simplement assis au petit restaurant (extérieur mais couvert par une bache) et attendons que ça passe avant de repartir à l’auberge.

le samedi 9 juillet 2011

Aujourd’hui nous avons decidé d’aller au plus gros marché de Bangkok, qui est un marché de fin de semaine seulement. Selon le guide touristique Lonely Planet, le marché Chatuchak compte 15 000 petits kiosques et son affluence est d’environ 200 000 visiteurs par jour. Vous pouvez imaginer la scène! Nous nous y rendons en tuk tuk et pas question de les laisser fixer un prix exhorbitant. Nous décidons d’abord et marchandons clairement ensuite (et ça fonctionne!). Le marché est à environ 15 km de notre auberge alors c’est un bon tour en tuk tuk et ça nous donne l’occasion d’expérimenter le savoir-faire de ces conducteurs, qui se faufilent continuellement dans le trafic.

Wow… difficile de décrire ce marché! Si les bains de foule et la chaleur ne vous font pas peur, c’est la place à visiter la fin de semaine. IL Y A DE TOUT… des pires cochonneries aux plus belles pièces d’art, en passant par les bijoux, la céramique, le linge et même les meubles. Sans oublier la bouffe à chaque deux pas. L’endroit est littéralement un labyrinthe mais détrompez-vous, il y a une certaine organisation dans tout ce bazar. On peut même suivre sur une carte grêce aux numéros de sections. Une chance sinon n’importe qui pourrait s’y perdre. Nous y restons jusqu’à 14h00, ce qui n’est pas si mal sous cette chaleur. Juste pour vous le préciser, la sueur nous dégouline continuellement partout sur le corps et on boit sans arrêt une quantité phénoménale de liquide. Retour en tuk tuk, bien sûr (même marchandage, même prix!). On s’en vient des experts 😉

Retour dans notre petit quartier et recherche d’une clinique médicale. Rien de bien grâve mais Andrée doit faire vérifer des éruptions cutanées suspectes qui l’irritent depuis quelques jours (oui Stéphanie… je sais à quoi tu penses: souvenirs de Stockholm); verdict: allergie à la crême solaire! Disons qu’on s’en doutait mais il était tout de même prudent de vérifier. Après un petit repos à l’auberge, nous retournons dans le quartier touristique pour prendre une bière. L’orage déferle en soiree, comme hier en fait. Alors ça semble être ça la mousson. Soleil radieux en journée suivi d’un orage éclair en soirée. Nous soupons sur une terrasse à l’abri de la pluie et retour à l’hôtel assez tôt.

le dimanche 10 juillet

Encore une belle journée chaude et ensoleillée. Que nous sommes chanceux. Ce matin nous partons à la conquête du Palais royal et c’est par bateau navette que nous nous y rendons. Petite remarque: les filles, vous aviez raison… les bananes frites sont très bonnes! Nous arrivons parmi la horde de touristes. Tout d’abord, je dois faire la file pour louer une chemise vu que j’ai les épaules à découvert. On n’accepte pas le sarong (genre de morceau de tissu à tout faire) pour le haut du corps. Pendant ce temps, Marc-André fait la file des billets. On s’en tire assez vite et on commence notre visite des pavillons et édifices divers du complexe royal. On pourrait prendre des photos à chaque 2 pas tellement c’est beau à voir. Beaucoup de dorures et de fines décorations. Entre autres choses, nous avons vu le fameux Bouddha d’émeraude, qui est très vénéré par tous les thaïlandais.

Nous repartons vers l’heure du dîner et prenons de la nourriture à un des nombreux kiosques, en chemin. Puis un autre tour en bateau nous ramène au quai d’origine. Nous flânons dans un parc, à écrire des cartes postales. De retour à l’auberge, nous faisons notre lavage et repartons de plus belle.
Soirée plutôt habituelle: nous flânons dans les rues, à la recherche du souper et le ciel nous tombe sur la tête (eh oui, un autre orage en fin de journée, on s’y habitue vite).

le lundi 11 juillet

Ce matin nous marchons sous un ciel bleu pour nous rendre au parc Drusit ou il y a une série d’anciens bâtiments royaux (par exemple, la maison du grand-père du roi actuel). Nous visitons ces bàtiments en matinée, dînons sur place et remarchons tranquillement dans notre petit quartier.

Nous arrêtons à un autre temple (wat) en passant. Mine de rien, la journée passe car il est 15h00 à notre retour.

 

Demain, nous partons pour Koh Tao, une petite île dans le golfe de la Thaïlande, passer 5 jours pour apprendre la plongée sous-marine. Nous suivrons des cours pendant 3 jours.

Continue Reading