Visayas 2 – Siquijor

Du 24 au 31 mars Siquijor

Entre la vie des îles et la vie des villes, je choisis sans hésitations celle des îles! Finis le trafic, le bruit, la pollution! Bienvenue soleil resplandissant, mer bleue transparente, plage de sable et air pur! Ce petit paradis qu’est l’île de Siquijor n’est situé qu’à une heure et demie de bateau de Dumaguete. Et ce qui est génial c’est que la superficie de cette île la rend idéale à explorer en scooter. On peut en faire le tour en une journée grâce à sa route principale qui encercle l’île sur une distance totale de 75 km. Donc en descendant du traversier nous louons tout de suite le scooter et partons vers notre Écolodge, à San Juan (environ 14 km du port). Nous sommes sur le bord de la mer et on se croirait dans un mini-jardin botanique puisque la propriétaire a vraiment le pouce vert. Il y a de belles orchidées en plus d’une grande diversité de plantes ornementales. C’est dimanche aujourd’hui et en fin d’après-midi, nous allons assister à des combats de coqs pour le première fois. Ceux-ci ont la réputation d’être le sport national des Philippines et ils se déroulent dans des arénas spécifiques à cette fin. C’est toute une expérience culturelle qui nous attend. Tout d’abord l’endroit est plein à craquer, en majorité d’hommes. Ensuite c’est très bruyant car les paris vont bon train avant chaque match. Ces paris sont littéralement criés à haute voix. On dirait que toute l’aréna est déchaînée. Puis vient le combat, qui ne dure en fait que quelques secondes, rarement plus d’une minute, se terminant par la mort d’un des coqs. Et ça recommence encore et encore. Il va y avoir pas mal de poulet au menu du souper ce soir!

Notre premier logis, Hambilica ecolodge
Rebord de mer de notre logis
L’arène de combats de coqs
Combats de coqs

Le coucher de soleil sur le bord de la mer a toujours une petite touche magique. Rien de mieux que de le contempler chaque soir, et quelquefois en sirotant un bon jus de mangue. Nous terminons toujours la soirée devant les constellations et une application sur le téléphone cellulaire qui nous en apprend un peu plus sur le ciel étoilé.

Coucher du soleil derrière l’île Negros

Lorsqu’on fait le tour de l’île en scooter, on se doit d’arrêter voir certains sites intéressants sur la route. Un de ceux-ci est une belle cascade de chutes (les chutes Cambugahay) d’un bleu turquoise, aménagée pour la baignade. Et ça fait tellement de bien pour contrer un peu la chaleur du soleil. Le site est populaire parmi les touristes et les locaux et tout le monde semble bien en profiter. Après une petite saucette, nous reprenons la route jusqu’à Lazi, le prochain village, pour dîner. Nous rebroussons ensuite chemin car nous avons plusieurs jours pour explorer l’île. Nous arrêtons tout de même voir une autre attraction populaire : un arbre gigantesque vieux de plus de 400 ans, avec une piscine remplie de poissons à sa base. On peut s’y tremper les pieds et avoir un  « massage » par les poissons qui nous picorent la plante des pieds.

Notre moyen de transport sur l’île (devant les belles rizières)
Les chutes Cambugahay
L’arbre Balete, vieux de plus de 400 ans
Le bassin à poissons pour un massage de pieds
À la marée basse, ça regorge de vie dans l’eau

Siquijor est un endroit réputé pour la plongée sous-marine alors on y trouve plusieurs écoles de plongée où on peut également louer l’équipement pour faire de la plongée au tuba. On en profite pour explorer deux endroits dont une des plus belles plages des environs. C’est surprenant d’observer une telle diversité d’organismes marins non loin de la rive. Il faut dire que la clarté de l’eau y est aussi pour quelque chose. En plus des petits poissons, on observe des étoiles de mer, de petites méduses et des oursins de mer.

Journée de plongée en tuba
En attendant le coucher de soleil, moment magique

Après 3 nuits au même endroit, nous décidons de changer d’emplacement sur l’île pour avoir un meilleur accès à la plage. Nous trouvons exactement ce qu’il nous faut : un beau petit chalet avec vue sur mer. Nous passons le reste de nos journées à se promener en scooter, à se baigner et à admirer les couchers de soleil.

Notre 2e logis (la partie du bas)
Vue de la galerie
Coucher de soleil devant notre logis
Photo prise du sommet de Siquijor
Papillon sur un heliconia
Baie de Maria
On peut transporter beaucoup avec une motocyclette, en plus la dame s’assoie derrière la cargaison (voir la photo suivante)
Arrêt d’autobus avec vue sur mer (route du côté est de l’île)
Plage de Salagdoong
Salagdoong et la baie de Maria
Plongeon sur le bord de la falaise à Salagdoong
Rizières asséchées
Tour en kayak en face de notre logis
Au loin, on aperçoit l’île de Negros
Cochon à la broche à un restaurant local, mets très prisé par les Philippins
Dernière nuit à notre logis

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *