Quito

Le mardi 22 juillet

L’arrivée en Equateur est un peu déstabilisante… En effet, le taxi à partir de l’hôtel de Buenos Aires, un long vol de 6 heures (qui part avec une heure de retard) , les valises, le taxi pendant une autre heure (l’aéroport est loin) pour Quito et nous arrivons à l’hôtel à 4h du matin (il y a deux heures de décalage donc il est 2h ici). L’agente de voyage qui s’occupe des nos deux excursions à venir nous y rejoint pour nous remettre les documents nécessaires. Après un reste de nuit bien mérité,

nous partons à la découverte de Quito. Gros soleil très haut dans le ciel, c’est éblouissant. Les gens sont petits et de peau très foncée. Ils se ressemblent avec leurs traits Andins. Nous nous joignons à un groupe en tour guidé à pied, ce qui nous donne un bon aperçu de cette charmante ville coloniale, toute en côtes et entourée de montagnes. Ici nous sommes à 2 800 m d’altitude alors il faut prendre le temps de s’acclimater au « manque » d’oxygène, surtout en arrivant d’une ville comme Buenos Aires, qui est au niveau de la mer. On peut dire qu’on le ressent un peu en montant les côtes… le coeur pompe! En soirée on visite le palais présidentiel, belle bâtisse qui a des airs de palais européen.

Quito est une ville en région montagneuse
L’église San Francisco

Le mercredi 23 juillet

Un des endroits les plus fascinants de Quito est en fait un peu en dehors de la ville : Mitad del Mundo ou encore « La moitié du Monde ». Vous avez peut-être compris que je parle de la ligne équatoriale, cette ligne qui sépare l’hémisphère Nord de l’hémisphère Sud. En fait c’est en partie grâce à la première expédition géodésique effectuée par une équipe de scientifiques français en 1735 (croyez-le ou non!) que cette ligne fictive a été établie. Nous nous sommes donc rendus à cet endroit pour admirer cet exploit scientifique et en apprendre un peu plus. La visite nous a pris presque toute la journée car le déplacement en autobus public a occupé une grande part de notre sortie (une expédition en soit!). Mentionnons que les gens sont très gentils et que la plupart s’empressent de nous aider lorsque nous leur posons nos questions plutôt rudimentaires. Nous réussissons à comprendre tant bien que mal leurs réponses!

Le jeudi 24 juillet

La visite du musée national de Quito est dans les points à ne pas manquer dans notre guide touristique et avec raison. C’est un très beau musée, qui présente les débuts du peuplement de l’Équateur, la conquête espagnole, jusqu’à la révolution pour obtenir l’indépendance du pays. On y présente beaucoup d’artefacts mais surtout de belles maquettes.

Notre prochaine visite nous fait vivre une expérience des plus célestes. En effet, nous allons à la basilique del Voto, construite il y a plus de 100 ans. Là on monte des escaliers étroits, on marche sur la nef et on doit monter des échelles suspendues dans les hauteurs pour monter jusqu’à la flèche et les autres tours. Il ne faut vraiment pas avoir le mal des hauteurs pour s’y rendre ou encore ne pas regarder en bas lors de l’ascension. Par contre, l’effort en vaut vraiment la peine car la vue d’en haut est superbe! Nous passons le reste de l’après midi à flâner dans les grands places de la ville.

Marche au-dessus de la nef
Du haut de la flèche
La flèche

Quito
Grande Plaza

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *