Malacca

7 juillet 

Les déplacements mettent du piquant aux voyages car ils signifient toujours un nouveau départ vers l’inconnu. Donc un métro, un autobus et une courte marche à pied nous mènent à notre prochaine destination en 7 heures. Nous voilà en Malaisie, plus précisément à Malacca, jolie ville coloniale au sud-ouest de Kuala Lumpur. Et il y a définitivement de l’histoire ici puisque ce fut le plus gros port marchant au monde avant l’arrivée des Portugais en 1517. Puis les puissances coloniales de l’époque se sont succédées (Hollandais, Britanniques) jusqu’à  l’indépendance assez récente du pays. Un peu partout dans la ville on peut voir des traces de son passé. De plus, son emplacement à l’embouchure de la rivière en fait une ville très agréable à visiter. Nous pouvons même faire un tour de bateau sur la rivière pour admirer les murales peintes sur les édifices. Une vraie gallerie d’art en plein air! Et en soirée, tout à fait par hasard, nous tombons sur un gros festival en plein air où l’on célèbre l’histoire de la ville avec une grande parade, des feux d’artifices, de la bouffe traditionnelle gratuite (les gens sont tellement fiers qu’ils veulent nous faire goûter à tout), des chants et danses traditionnels. C’est vraiment la fête et il y a toute une ambiance dans les rues. Puis en revenant à l’hôtel, nous passons dans la rue touristique où il y a le marché de nuit. Toute la ville (en plus des touristes) doit être dehors en ce moment. Juste en arrivant à l’hôtel la pluie commence à tomber et en quelques minutes un gros orage éclate sur la ville.

Observations :

  • La Malaisie est moins riche que Singapour mais détrompez-vous, ce n’est pas un pays sous-développé.
  • Retour des mobylettes… mais pas en excès.
  • Les gens sont souriants et nous souhaitent souvent la bienvenue dans leur pays (et ils nous parlent en anglais).
  • Comme à Singapour, on constate facilement le mélange des Chinois, des Hindous et des Malais qui forment la majorité de la population.

On retrouve une centaine de ces transports
et le soir avec forte musique
Cette porte est tout ce qui reste de la présence portugaise

8 juillet 

Après une bonne nuit de sommeil et un déjeuner hors pair, nous partons à pied (moi mes souliers vont beaucoup voyager… cet été!) voir le détroit de Malacca qui en fait, ne se trouve pas si loin. Mais finalement, ce n’est rien de bien impressionnant. Alors retour vers la ville pour suivre la belle marche tout le long de la rivière. Quel beau sentier touristique bien aménagé. On se sent bien en vacances maintenant en flânant où bon nous semble et ça fait du bien. En soirée, nous en profitons pour explorer l’énorme marché de nuit qui s’étend sur deux longues rues de la ville. Et comme hier soir, ce marché est bondé de gens. Quelle atmosphère!

Le vieux fort de Malacca
L’ancienne église hollandaise

Notre hôtel
Marché de nuit (presque la nuit)

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *