Boracay

Du 5 au 9 février Boracay

C’est sous un ciel tout bleu, auquel nous sommes maintenant habitués, que nous quittons Coron ce matin. Une van vient nous chercher à l’hôtel à 9h pour nous amener à l’aéroport, à moins d’une demie heure de route. C’est avec appréhension que nous allons au comptoir de la compagnie aérienne car il y a quelques jours, nous avons reçu un courriel nous avisant de l’annulation du vol, puis un autre nous avisant finalement du contraire! Et nous avons toute une surprise en réalisant que nous ne sommes que 3 passagers. De plus, on nous dit que nous voyageons à bord de l’hydravion… Quoi? On va amérir? Je sais bien que nous allons sur une île mais là je ne comprends plus rien. Et tout à coup j’aperçois l’affiche des deux avions de la compagnie et l’hydravion a aussi des roues pour les atterrissages conventionnels. OUF!
Juste avant de décoller, le pilote, en culottes courtes et en sandales, se retourne vers nous pour nous indiquer les sorties de secours. Les 50 minutes de vol nous permettent d’admirer des paysages extraordinaires. Quel beau pays d’îles et de mers bleues.
Ensuite les moyens de transport s’enchaînent (bus, van, bateau, tricycle) jusqu’à l’arrivée à notre hôtel sur l’île de Boracay.
Le paradis sur Terre existe aux Philippines… Mélangez du sable blanc aussi fin que de la farine, une allée de cocotiers le long des hôtels, la mer avec les plus beaux dégradés de bleue imaginables, tout ça sous un soleil resplendissant et vous aurez la plage de Boracay, réputée comme étant l’une des plus belles des Philippines. Et d’après ce que nous constatons, nous ne sommes pas les seuls à le savoir car l’endroit regorge de Chinois, qui sont ici pour le congé du Nouvel An Chinois! Tout comme en Chine, ils sont en majorité ici en ce moment. On ne peut les blâmer de vouloir échapper à leur hiver pendant une semaine.
Ici la vie est facile… se baigner, profiter de la plage, de l’eau limpide et chaude en plus du soleil resplendissant chaque jour.
Et le moment le plus magique de la journée se déroule au coucher du soleil, où on a l’impression que toute la foule de touristes s’assemble sur la plage. Et pendant ces quelques minutes, les enfants continuent à patauger dans l’eau tandis que les adultes se prennent en photo, jasent, se promènent, et surtout, admirent le spectacle de la nature. Peu importe la nationalité des uns ou des autres, les comportements sont les mêmes et les sourires aussi.

Départ en hydravion, 3 passagers, 2 membres d’équipage
Nous quittons l’île de Busuanga
L’île de Boracay, la plage principale est à gauche (ouest)
En arrivant par traversier au port de Boracay
La plage et ses palmiers
Il y a tellement de monde pour admirer les couchers de soleil
Coucher de soleil

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *